Bien choisir la typographie pour un imprimé de qualité !

Un imprimé joue un rôle très important dans la communication. Afin d’obtenir un bon imprimé, il faut prendre en compte la typographie. Le fait de bien choisir la typographie d’une page permet de bien assimiler et de comprendre le message qui est envoyé. Vu donc son importance, il faut connaître et suivre les règles de choix de la typographie.

Le bon choix de police

Dans une impression graphique, le choix de la police à utiliser est très important. Pour plus de style, il est plus approprié de prendre des polices qui ont des caractères. Il est utile de savoir que chacune des polices peut avoir une personnalité qui peut être mis en avant. En général, il y a cinq grandes familles de polices. Plus précisément, ce sont le serif qui est une police avec empattement (Times New Roman, Georgia, …), le sans-serif qui est sans empattement (Arial, Verdana, …), la cursive qui donne une écriture à la main (Lucida Handwriting),  la fantaisie  qui sont des polices pour décorations (Fraktur, …), et enfin la monospace qui sont des polices dont la largeur est fixe (Courier New, …). Pour assurer d’avoir un imprimé de bonne qualité, il faut à tout prix éviter les polices données par défaut. Le fait de choisir une typographie spécial permettra de sortir de l’habitude et d’offrir un travail qui sort du lot.

Les jeux de formes et des familles

Pour offrir une bonne conception graphique, la typographie choisie doit sans aucun doute refléter le fond de la création. Il est donc important de savoir comment donner une hiérarchie grâce au titre, les sous-titres, …  Le contenu ne doit avoir au maximum que deux ou trois police. Si vous voulez ajouter autres choses, il vaudrait mieux jouer sur la taille des mots et les couleurs. Cela est plus idéal pour le visuel et chaque bloc peut être distingué facilement. Pour marquer votre coup, il est possible de mélanger les différentes familles de polices. Le résultat sera plus efficace. Pour éviter de donner un message trop agressif, il ne faut pas mettre toute les lettres en majuscules. De plus, ce n’est pas vraiment beau à voir.

Les soins des détails

Pour que l’imprimé soit irréprochable, il est important de garder un œil sur chaque détail. Il est utile de savoir bien utiliser les majuscules. Que ce soient les grandes ou les petites majuscules, elles ne doivent pas être employées n’importe comment. Par exemple, les petites majuscules sont plus appropriées pour les abréviations.  Quant à la mise en page, il faut bien vérifier chaque petite partie de la conception graphique.  Les retours à la ligne doivent être bien visionnés. Il faut par exemple éviter les coupures de mots  quand la phrase est finie. Pour améliorer le visuel, il est plus idéal de ne pas mettre des mots orphelins. C’est-à-dire un seul mot sur une ligne dans la fin d’un paragraphe, …

Impression graphique : choix des couleurs, typographie, support & informations