Acheter des bobines de filament pour imprimantes 3D

bobines de filament

A l’heure actuelle, Il existe de nombreux types de filaments 3D qui sont regroupés en quatre grandes catégories de matériaux. Parmi eux, il y a les céramiques, les plastiques, les matières organiques et les métaux. Parmi cette pléthore de filaments, les plus appréciés sont le PETG, l’ABS et le PLA. Voici donc un petit comparatif de ces trois fameux filaments.

Le filament PLA

L’acide polylactique ou PLA est un filament biodégradable qui est fabriqué à base d’amidon de maïs, de betterave ou de canne à sucre. Entièrement écologique au même titre que le fameux filament PETG, le PLA est dépourvu de perturbateurs endocriniens et ne dégage aucune odeur pendant l’impression 3D. Très sollicité en raison de sa facilité d’utilisation, le PLA fournit des impressions de qualité qui ne se rétractent pas durant processus de refroidissement. De plus, la manipulation de ce filament est très facile car celui-ci ne requière pas un recours au plateau chauffant. A titre d’information, le plateau chauffant est surtout utilisé pour éviter toute rétractation des impressions 3D lors du processus de refroidissement. Pour la réussite de l’impression 3D avec le filament PLA, la température d’impression doit être comprise entre 190°C et 230°C. Caractérisé par une vitesse élevée de refroidissement et de durcissement, ce filament est très sensible à l’humidité. Il faut éviter de le mettre en contact avec l’eau. Pour de plus amples informations sur ces consommables 3D en matière de filament PETG, cliquer sur ce lien : www.arianeplast.com

Le filament ABS

Le filament ABS ou acrylonitrile butadiène styrène est le consommable le plus prisé dans le domaine de l’impression 3D. Sa renommée mondiale lui vient surtout des célèbres briques de Lego. En principe, l’ABS est un thermoplastique contenant des élastomères fabriqués à base de polybutadiène. Grâce au polybutadiène, le filament ABS est très souple et robuste face aux divers chocs et chutes. Il résiste aussi très bien à l’humidité ainsi qu’aux températures extrêmement élevées. Pour garantir la réussite d’une impression réussie avec le filament ABS, la température de traitement doit être maintenue entre 230°C et 260°C. En effet, l’ABS supporte très bien les températures extrêmes : de -20°C à 80°C. Outre sa solidité, ce filament pour imprimante 3D est entièrement recyclable et offre la possibilité d’une soudure par l’intermédiaire de procédés chimiques via un recours à l’acétone. Les produits résultant d’une impression faite avec l’ABS sont plus sensibles aux pliures plutôt qu’à la casse. Contrairement au PLA ou au PETG, l’utilisation de ce filament n’est pas écologique car il dégage de fortes odeurs pendant le processus d’impression 3D. De plus, elle requière une certaine technique puisqu’il nécessite l’usage d’un plateau chauffant. En ce sens, si la température d’impression n’est pas scrupuleusement respectée, il est très probable que les pièces imprimées se décollent ou se déforment. C’est la raison pour laquelle, il est important de bien régler la température.

Le filament PETG

Le polyéthylène téréphtalate glycolisé ou PETG est le parfait compromis entre le PLA et le ABS. En effet, il possède une meilleure flexibilité et une meilleure longévité par rapport au PLA. Il est plus facile à utiliser que l’ABS lors de l’impression 3D. Toutefois, bien que le filament PETG soit aussi robuste que l’ABS, il est plus sensible aux rayures comparé à ce dernier. Pour garantir une bonne qualité d’impression avec ce filament, il faut le conservez dans un endroit frais et sec car il est sensible à l’humidité. Il faut aussi maintenir la température d’impression entre 220 et 250°C. Le petg impression 3d nécessite l’utilisation d’un plateau chauffant. La température de celui-ci doit être réglée entre 50 et 75°C. Le PETG présente un avantage car il ne dégage pas de gaz toxiques à l’impression. De plus, il est flexible et résiste aux chocs et à la chaleur. Le petg filament permet surtout d’imprimer des pièces visuelles translucides ou de décoration, et n’est pas adapté pour les travaux d’impression de supports en raison de son caractère collant qui nécessite une ventilation maîtrisée (environ 70%) de l’imprimante. Enfin, pour la réussite des travaux d’impression en 3D, il est préférable de choisir minutieusement les matériaux en respectant scrupuleusement les températures d’impression et le mode d’emploi préconisé. Pour adopter un geste eco-responsable, vaut mieux utiliser le filament qui ne nuit pas l’environnement.

Comment le ticket à gratter peut être votre atout lors d’une action de communication
Créez, imprimez, partagez et éditez vos livres afin de vous démarquer !